Site en en cours d'évolution - les contenus sont accessibles - merci de votre compréhension

LNPN pour « Ligne nouvelle Paris - Normandie »

LNPN, Grand projet ferroviaire Ligne nouvelle Paris-Normandie, vise à doter la vallée de la Seine d’une liaison ferroviaire performante sur l’axe Paris – Mantes – Rouen – Le Havre et la compléter par une section vers Caen et Cherbourg.

La mise en service de cette infrastructure doit améliorer significativement la connexion ferroviaire de la vallée de la Seine grâce à de nouvelles capacités, tant pour les voyageurs que les marchandises pour plus de report modal, plus de résilience du réseau et une offre de services de meilleure qualité.

Pourquoi faire LNPN ?

Le réseau ferroviaire qui relie la gare de Paris – Saint-Lazare à la Normandie est confronté des problèmes récurrents de saturation, de fiabilité et d’irrégularité :

  • une infrastructure vieillissante ;
  • des réserves de capacités insuffisantes ;
  • une vitesse de circulation limitée et des temps de parcours qui s’allongent.

Ces problèmes résultent d’une forte densité de trafic et de l’hétérogénéité des vitesses des différents convois, particulièrement entre Paris et Mantes où cohabitent, sur des mêmes voies, des trains de voyageurs normands ou franciliens et des trains de marchandises.

Quels bénéfices attendus de LNPN ?

  • Améliorer la qualité de service : régularité, ponctualité et confort.
  • Augmenter la fréquence des trains : pour tous les voyageurs.
  • Réduire les temps de trajet : avec une augmentation des vitesses de circulation grâce à des sections nouvelles.
  • Participer au développement de la vallée de la Seine : meilleure connexion entre les métropoles et aux grands axes européens, nouvelles opportunités économiques et touristiques.
  • Contribuer au renforcement de la mobilité durable : augmentation du transport ferré des voyageurs et des marchandises.

Un territoire à haut potentiel

  • L’Axe Seine : 15 millions d’habitants,1er ensemble industrialo-portuaire de France avec Haropa (Le Havre, Rouen et Paris).
  • L’Île-de-France : 12,2 millions d’habitants, 1er bassin d’emplois en Europe.
  • Le territoire normand : 3,3 millions d’habitants.

Un axe Paris <> Normandie très fréquenté

20 millions de voyages par an sont assurés par les différents services ferroviaires. Parmi ceux-ci :

  • 10 millions de voyages interrégionaux, entre l’Île-de-France et le reste du territoire national ;
  • 5 millions au sein de la région Normandie ;
  • 5 millions au sein de la région Île-de-France ;

La majorité des usagers voyage très fréquemment : les déplacements du quotidien (travail et études) représentent en moyenne 50 % des voyages les jours de semaine.